mardi 9 juin 2015

Les premières pages de "Je viens de m'échapper du ciel"







Après avoir rencontré Carlos Salem au festival du Goéland Masqué il y a trois ans, et décidé en chœur de mélanger nos mondes dans un livre commun,  j'adapte actuellement plusieurs de ses nouvelles.
Le livre qui en découle s’appellera "Je viens de m'échapper du Ciel". Il fricote avec les bas-fonds, le roman noir, les soûlards désemparés et leurs fantômes fessus. Il rêve d'amour tendre avec beaucoup d'alcool fort.
Il fera 220 pages. En noir et blanc. Et sortira chez Casterman en mars 2016 dans la collection Ecriture.

7 commentaires:

  1. Chapeau bas Madame.
    Tu distilles une saisissante noirceur.
    J'attends la suite avec impatience.

    RépondreSupprimer
  2. Merci Brice ! Ton commentaire me va droit au cœur.

    RépondreSupprimer
  3. très belle planche...
    De mon côté je viens (enfin) de lire l'Ile au poulailler... félicitation. Merveilleux, étrange, fort, fou... J'ai doré ce diptyque. Votre travail, autant au niveau du dessins/couleurs que du scénario/découpage mon vraiment bluffé.

    Alors je dis vivement la sortie de votre nouvel ouvrage en mars 2016 (hop je note dans l'agenda) !

    RépondreSupprimer
  4. Ah merci, c'est vraiment gentil : je suis ravie que l'Île au Poulailler vous ait tant plu ! (avant la sortie du petit nouveau en 2016 et si ça vous tente d'y jeter un oeil, j'ai entre temps collaboré avec Sol Hess -et toujours Isabelle Merlet aux couleurs- pour un diptyque, antique celui là, qui s'intitule La Lionne). Merci encore pour votre message !

    RépondreSupprimer
  5. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  6. J'avais raté ces belles planches, j'aime beaucoup. On est tout proche d'un José Muñoz, quels beaux noirs...

    RépondreSupprimer